HARPAGOPHYTUM !

Bonjour,

Ici, nous allons parler d’une poudre magique ! Pas de mauvaises pensées !

J’ai connu cette poudre dans mon enfance; mes parents ont des chevaux et pour soulager des articulations douloureuses, ils donnent de la poudre beige, dans une quantité que ma mémoire a oublié dans l’alimentation du cheval en question.

Et cela fonctionne très bien, paraît-il sur les Hommes, mais j’ai pas essayé, je souffre pas encore 😉 , Mais une chose est certaine, c’est que cela fonctionne très bien sur nos petits et plus gros animaux; pour les chats : il est plus difficile de leur faire manger, même mélangé à leur pâté préféré ( leur odorat et palais sont fins et surtout très difficiles ! )

Pour ma part, plusieurs expériences sur des chiens et je vais vous parler de mon expérience du moment avec MAURICE, …. oui ! Momo: c’est mon chien, ah ba quand je l’ai eu ; 3 personnes, sans se concerter, l’ont appelé ainsi, alors c’était son prénom : Maurice ! Je l’ai eu, il avait alors à peine 2 mois, en Bretagne dans une ferme, il a maintenant 16 ans et pas toutes ses dents ! Et surtout plein d’arthrose, de courbatures : le pauvre !

Alors, pour soulager mon pauvre Maurice je lui donne dans ses gamelles du matin et du soir de l’HARPAGOPHYTUM en poudre que j’achète sur le net sur le site de l’Herboristerie du Palais Royal ( très bien ce site au passage, pleins de bonnes choses et livraison rapide )

Ce n’était pour me prouver l’efficacité , pauvre Maurice ! Mais je suis tombée en « rade » de ma poudre magique ( oui mauvaise organisation de ma part ! Pauvre Maurice ! ) bref Maurice et moi , nous sommes trouvés pendant près d’une semaine sans poudre ( très mauvaise organisation de ma part et surtout je pensais pas que l’HARPAGOPHYTUM y était pour autant dans la bonne santé de mon chien ! ) à la fin de la semaine, mon pauvre Maurice ne se levait presque plus et lorsque cela arrivait il avait beaucoup de mal , au point de pleurer pour l’aider à se lever, du mal à sortir, à m’accompagner au bureau à l’autre bout du garage ! Vraiment pas bien mon pauvre Maurice !

Commande faite, livraison effectuée, je donne de nouveau la poudre magique à mon Momo dans sa gamelle un soir, un matin , un soir et ce matin et mon Maurice à un regain de vitalité, m’accompagne au bureau, ne pleure plus, ceci en 3 prises ( je compte pas celle de ce matin puisqu’il était en pleine forme au réveil ! ) ce n’est qu’une plante, sans rien d’autre, il faut normalement faire des cures d’un ou plusieurs mois ( c’est un traitement de fond ), à voir selon les cas et les saisons ( l’hiver étant une saison difficile pour les rhumatismes ! ) mais souvent il faut qu’en même du temps pour apercevoir un résultat, c’est des traitements sur du long terme, par cure . Pour mon Maurice, au vue de son veille âge , bientôt 17 ans ! Je lui donne en permanence cette hiver, j’essayerais de faire une petite pose aux beaux jours afin que l’action soit toujours active, j’ai peur qu’ensuite le corps de mon Momo s’y habitue et qu’il faille passer au niveau supérieur qui sont des traitements beaucoup plus lourds avec de mauvais effets pour le transite, le foie … je préfère lui assurer une plus douce fin de vie !

L’harpagophytum est l’anti-inflammatoire de référence dans le traitement naturel des douleurs articulaires et de tendinites. Cette action est due aux principes actifs présents dans la racine secondaire de la plante.

Propriétés

Les racines secondaires d’harpagophytum possèdent des propriétés :

– Anti-inflammatoire

– Antalgique

– Antispasmodique

– Stimulante digestive

– Hypo-uricémiante (: diminution du taux d’acide urique dans le sang)

Comme tout bon anti-inflammatoire, elles permettent donc d’améliorer la souplesse et la mobilité des articulations, mais sans pour autant entraîner d’effets indésirables au niveau de l’estomac. Ce risque minimal d’effets secondaires n’étant pas négligeable, l’harpagophytum peut donc se substituer de manière avantageuse à la médication traditionnelle.

L’harpagophytum est ainsi utilisé pour traiter les diverses manifestations articulaires douloureuses :

– D’origine rhumatismale : l’arthrite, l’arthrose, les rhumatismes chroniques, la crise de goutte, les douleurs dorsales, les lombalgies, les fibrosites (ou fibromyalgies)

– D’origine traumatique : les tendinites, les foulures

– Traiter les douleurs musculaires

– Stimuler l’appétit (sous forme de décoction)

– Faciliter la digestion (réduction des troubles dyspeptiques et des douleurs digestives)

– Lutter contre les douleurs musculaires et tendineuses chez le sportif.

La plante est également employée en traitement externe : sous forme de pommade, elle sert à soulager les irritations, les ulcères et les brûlures.

Harpagophytum : dosage et dangers

Il est conseillé d’utiliser l’harpagophytum de préférence en traitement de fond.

Le traitement sera donc poursuivi pendant un minimum de 3 semaines et jusqu’à nette amélioration, voire disparition totale, des symptômes, c’est-à-dire durant 2 à 3 mois environ.

Mises en garde et dangers

L’harpagophytum ne semble pas provoquer d’effets indésirables au niveau de l’estomac. Il est toutefois recommandé de ne pas utiliser la plante en cas d’ulcère à l’estomac ou au duodénum et de gastrite.

Des cas d’hypertension artérielle consécutifs à la prise d’harpagophytum ayant été signalés, il est préférable pour les personnes souffrant de troubles cardiovasculaires de demander conseil auprès de leur médecin. Son emploi est également déconseillé pendant la grossesse et l’allaitement, en cas de calculs biliaires et lors de traitement par anticoagulant oral. Une diarrhée peut survenir à la suite de la consommation d’harpagophytum, mais les effets indésirables restent cependant rares.

Associations avec d’autres plantes

Composez vous-même l’association de plantes la plus appropriée à votre cas :

– Tendinites, foulures : Harpagophytum + Ortie feuilles ou Prêle

– Crise rhumatisme : Harpagophytum + Reine des prés

– Rhumatisme chronique : Harpagophytum +Llithothame

– Rhumatisme chronique avec déminéralisation : Harpagophytum +Bambou ou Ortie

– Arthrite : Harpagophytum + Prêle

– Arthrose : Harpagophytum + Frêne ou Prêle

– Douleurs musculaires : Harpagophytum + Cassis

– Entorse : Harpagophytum + Ananas

– Mal de dos : Harpagophytum + Bambou

– Goutte : Harpagophytum + Ortie feuille

– Torticolis : Harpagophytum + Prêle

– Sciatique : Harpagophytum + Cassis

source : http://www.guide-phytosante.org/

Sur le site de l’Herboristerie du Palais Royal :

Je vous présente Maurice tout de même !

Au repos 😉

Biz, à bientôt !